Tag Archive for PLU

Modification du PLU : + 21 % de logements en douce

Quelle discrétion ! Pour une majorité si soucieuse d’associer les habitants à ses décisions, la modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) s’est effectuée en toute discrétion : le service minimum en matière de communication.

Et pour cause ! Non contente de mettre en œuvre notre PLU qu’elle a tant décrié, la majorité prend ses aises concernant le nombre de logements prévus : ce que démontrent les chiffres d’un document discrètement publié sur le site Internet de la mairie, 10 jours avant la fin de l’enquête publique, et ceux parfois contradictoires du dossier d’enquête.

 

Jugez plutôt.

  • Secteur voie des Roches 1 : 37 logements (100 % social) contre 15 prévus dans notre PLU.
  • Secteur Les Buards : 112 logements (dont 60 sociaux) contre 80 (dont 40 sociaux) prévus dans notre PLU.

 

L’augmentation du nombre de logements sociaux dans ces nouvelles zones ouvertes à l’urbanisation compenserait-elle opportunément la baisse de celui sur les Folies Sud, à proximité de l’habitation du maire : 80 logements dont 28 sociaux, contre 100 (dont 50 sociaux) initialement prévus dans notre PLU ?

 

Doit-on s’attendre à une hausse des logements sociaux dans d’autres parties de la ville pour que la promesse du maire de diviser par deux le nombre de ceux prévus autour de l’école Jean Ferrat soit tenue ? Plus généralement s’agit-il “d’épargner” le sud de la commune, fief électoral de la majorité (plus d’un tiers des conseillers municipaux de la majorité y habitent) ? On peut s’interroger en voyant le nombre de logements augmenter sur le secteur des Frileuses, et le taux de logements sociaux baisser.

 

Au total, on passe de 335 logements, dont 195 sociaux, prévus dans notre PLU, à 405 logements, dont 211 sociaux, après la modification de PLU engagée par la majorité qui nous accusait de vouloir urbaniser à outrance…

Expression d’EPL VAL n°124

PLU c’est gros…

Ils ont tout promis, TOUT ! Au cours des 4 réunions publiques sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme), il vous suffisait de lever la main et le maire ou son conseiller délégué au PLU accédait à vos désirs : réduction du nombre de logements, diminution du pourcentage de logements sociaux, déplacement d’un espace réservé pour un parking… « Tout est possible ! » a lancé Philippe Hamon à Guiperreux. Hallucinant !

Habilement, la majorité a choisi d’organiser les réunions par quartier. Ce qui permet de tout promettre sans que les contradictions apparaissent. Exemple : au Centre, on promet de réduire la hauteur des habitations et, en échange, de densifier à… Guiperreux. À Guiperreux, le maire réduit de près de la moitié le nombre de logements sur le programme de Biron, raye d’un trait de plume le projet des Douvières, réduit de moitié celui de la Guayère…

Si toutes ces promesses sont intégrées dans le PLU, il sera rejeté par le Préfet qui a le dernier mot. Et le maire reviendra devant la population en dénonçant ce “méchant préfet” qui ne tient pas compte de la volonté des Longipontains. Peut-être même mobilisera-t-il la population ?

Philippe Hamon sait très bien qu’il ne peut pas tenir ses promesses. En fait de consultation de la population, il s’agit d’une manipulation grossière avec la cohorte de mensonges qui l’accompagne. Des pratiques que Philippe Hamon a eu le temps de roder pendant deux mandats dans l’opposition. Il oublie que les mensonges et les promesses non tenues ne prêtent pas à conséquence dans l’opposition, mais qu’ils vous rattrapent un jour ou l’autre quand vous êtes maire.

Nous avons assisté à toutes les réunions, nous avons noté soigneusement toutes les promesses faites et nous prenons rendez-vous avec vous tous au moment de la présentation du nouveau PLU. Pour demander des comptes.

Expression des élus d’EPL dans le VAL n°117

Jeudi 24 septembre 19h : réunion publique sur le secteur des Folies

Jeudi 24 septembre à 19h, salle du conseil, la municipalité organise une réunion publique sur le secteur des Folies. Rappelons que le PLU adopté en janvier dernier prévoyait la construction de 80 logements dont 40 sociaux. Ces derniers devaient nous permettre de tenir l’engagement pris auprès de la Préfecture de construire 122 logements sociaux avant la fin 2016. La nouvelle municipalité a stoppé le projet et doit donc présenter ce jeudi ses intentions dans ce secteur. Wait and see…

Logement social : la politique de la municipalité mène tout droit à l’augmentation des impôts

IMG_2080Mardi dernier, lors du conseil municipal, l’engagement triennal, c’est-à-dire le nombre de logements sociaux que la commune doit construire dans la période 2014-2016, a été voté à l’unanimité. La commune “s’engage à favoriser la réalisation de 122 logements locatifs sociaux dans la période triennale de 2014-2016”. Nous avons interrogé la majorité sur les réalisations en cours et à venir. Pour l’instant, seuls les projets que nous avions déjà engagés sont prévus (un peu plus d’une quarantaine). Rien d’autre. Nous sommes donc bien loin de tenir l’engagement triennal, surtout lorsque l’on connaît le temps que prend un programme immobilier à se monter.

Quelles seront les conséquences ? D’abord une pénalité pouvant aller jusqu’à 10 % des dépenses réelles de fonctionnement, soit… 750 000 euros. Ensuite, une baisse conséquence de la DGF (Dotation globale de fonctionnement) versée par l’État, comme en témoigne cet extrait de Maire Infos d’aujourd’hui :

“ La dotation globale de fonctionnement (DGF) des communes pourrait être calculée en fonction du nombre des logements sociaux qu’elles mettent en chantier, et une mesure en ce sens sera incluse au projet de loi de finances (PLF) pour 2015, a écrit le Premier ministre Manuel Valls au premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. Il s’agissait d’une demande de ce dernier, qui avait adressé une lettre le 3 juin exprimant plusieurs requêtes à Manuel Valls, à la veille de l’examen du budget rectificatif. « Votre proposition rentre dans le champ de notre réflexion qui vise à inciter les maires à délivrer des permis de construire afin de développer l’offre de logement là où les besoins sont les plus aigus. Nous allons y travailler et proposer un dispositif dans le PLF 2015 », qui sera présenté fin septembre au Conseil des ministres, a affirmé Manuel Valls.  Ces derniers jours, les organismes HLM regroupés dans l’Union sociale pour l’habitat (USH) ont tiré la sonnette d’alarme en constatant le gel en Île-de-France de nombreuses opérations de construction programmées, les nouvelles équipes municipales élues en mars ayant décidé de les réexaminer, voire de les remettre en cause.”

Réexaminer, voire remettre en cause, c’est exactement ce que fait la majorité en révisant le PLU. Pénalité de 750 000 euros + baisse de la DGF = augmentation des impôts. Tout un programme…  de la municipalité.

PLU : Avis favorable du commissaire enquêteur

EntreeVille01Le commissaire enquêteur a rendu un avis favorable au projet de PLU voté le 4 juillet dernier. Sur l’information et la concertation, le commissaire relève que « le public a eu tous les éléments nécessaires pour une bonne information de l’enquête et du contenu du dossier », soulignant « la clarté et la qualité de la plaquette diffusée largement à la population entre les mois d’août et d’octobre 2013 ». Il remarque que « bien que de nombreuses observations portent sur l’insuffisance, voire le manque de concertation, j’estime que celle-ci s’est déroulée bien au-delà des prescriptions réglementaires ».

Sur les logements sociaux, le commissaire enquêteur indique : « En ce qui concerne le nombre et le délai de réalisation de ces logements sociaux, le projet de PLU permet de rattraper en nombre le retard avec un délai qui pour le moins n’est pas trop rapide ». Ceux qui agitent les peurs autour d’un prétendu bétonnage de la commune en sont pour leurs frais.

« Pour les les problèmes de circulation, la meilleure solution consiste en une meilleure utilisation des circulations douces et des transports en commun, écrit le commissaire. Comme le montrent ses réponses aux observations, la commune porte toute son attention à ces problèmes ainsi qu’à l’amélioration du réseau routier en liaison avec la CAVO et le Conseil Général. »

Retrouvez l’intégralité de l’enquête sur le site de la mairie