Tag Archive for Alain Lamour

Dimanche prochain : commençons à, ensemble, relever Longpont

Alain Lamour, président d'EPL

Lors du premier tour de l’élection municipale partielle, vous avez choisi majoritairement notre projet pour relever Longpont. Ce dimanche, c’est le moment de confirmer ce choix et d’amplifier notre score pour nous donner les moyens d’atteindre notre principal objectif : baisser durablement les impôts, en redressant durablement les finances de la commune.

Nous vous proposons également de changer complètement la façon de gérer une commune, en vous invitant à concevoir ensemble les projets et les décisions avant les votes au conseil municipal. Cela suppose de la part des élus de l’humilité, de l’écoute, et la capacité à partager le pouvoir. Nous avons rencontré des maires qui ont mis en œuvre cette méthode, et ça marche !

Pour mener à bien notre projet, j’ai réuni autour de moi une équipe expérimentée, cohérente et solide. Sans renier mes convictions de gauche que tout le monde connaît, j’ai ouvert l’équipe à des personnes de sensibilités politiques différentes des miennes. Nous nous retrouvons autour d’une valeur phare, l’humanisme, et de la volonté de travailler pour Longpont.

Dimanche prochain, nous comptons sur vous, pour nous donner les moyens de relever Longpont. Ensemble !

signature2

15 mars, 20h 30 : réunion publique au 40 rue de Lormoy

IMG_6509Mercredi 15 mars à 20h 30, l’équipe d’Ensemble pour Longpont sera heureuse de vous accueillir pour une réunion publique. Nous vous présenterons notre programme, notre équipe. Vous pourrez échanger avec nous sur tous les sujets qui vous intéressent.

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’équipe Ensemble pour Longpont

L'équipeExpérimentée, cohérente, solide : ces trois adjectifs caractérisent notre équipe qui s’est constituée sur le long terme, et non dans l’urgence d’une élection partielle. Depuis plus d’un an, nous travaillons sur ce projet pour Longpont. Retrouvez la présentation de l’équipe d’Ensemble pour Longpont dans L’Écho du Coquelicot n°15

Logements sociaux : comment ça marche ?

IMG_3391Pourquoi faut-il construire davantage que 25 % de logements sociaux dans les nouvelles opérations à Longpont ? Qui est éligible aux logements sociaux ? Quel type d’habitat est aujourd’hui construit ? Tout ce qu’il faut savoir sur les logements sociaux se trouve sur notre chaîne Youtube TV Coquelicot ou sur notre site, rubrique TV Coquelicot.

 

Reprendre notre destin en main

L'ECHO DU COQUELICOT N14_Basse DEF copie 2_Page_1L’Écho du Coquelicot est en cours de distribution dans toutes les boîtes aux lettres. Il est essentiellemement consacré à notre méthode pour relever les finances de la commune. Retrouvez la version numérique de L’Écho du Coquelicot n°14.

Sur notre chaîne Youtube TV Coquelicot, tout ce qu’il faut savoir sur Comment se construit un budget communal ?

Enfin, à noter sur vos agendas, les dates de nos réunions publiques :

28 février, 20h 30, salle des Échassons

9 mars, 20h 30, école Jean Ferrat

15 mars, 20h 30, 40 rue de Lormoy

TV Coquelicot, Première !

img_3292Première vidéo à découvrir sur notre chaîne TV Coquelicot, ou dans notre rubrique Zoom sur. Abonnez vous à notre chaîne ou venez visiter notre rubrique Zoom sur. Vous y trouverez de courtes vidéos pour mieux comprendre les moments importants de la vie de Longpont et de la campagne électorale. Nous aborderons également les dossiers importants pour la ville : finances, logements sociaux, constructions illégales, urbanisme… Objectif : vulgariser ces sujets pour mieux comprendre les grands défis que Longpont doit relever dans les années à venir. Le premier clip vous explique pourquoi nous retournons aux urnes.

Dallas-sur-Orge, suite et fin

echo12-bat_page_1La triste série Dallas-sur-Orge s’achève : une ultime démission d’un conseiller municipal de la majorité conduit à la dissolution du conseil. Une dissolution qui aurait pu intervenir deux mois plus tôt si certain(e)s n’avaient pas trainé des pieds.

Nous attendons maintenant les dates des prochaines élections qui doivent intervenir dans un délai maximum de trois mois. L’équipe d’Ensemble pour Longpont est prête.

Retrouvez la version numérique de L’Echo du Coquelicot n°12 dont la distribution a commencé.

Ensemble relevons Longpont !

echo11-copie_page_1Pendant que certains s’accrochent à leur poste d’élu du conseil municipal, nous poursuivons notre travail sur un projet alternatif capable de redresser les finances de la commune sans augmenter les impôts. Un projet que nous allons enrichir en partant à votre rencontre dans les jours qui viennent. Retrouvez la version numérique de L’Écho du coquelicot n°11

La majorité en lambeaux

“La majorité en lambeaux” : c’est le titre de l’édition spéciale de l’Écho du Coquelicot en cours de distribution. Retrouvez sa version électronique en cliquant sur L’Echo du Coquelicot

Le prochain conseil municipal de Longpont-sur-Orge est prévu le lundi 14 décembre à 20H 30 à la mairie.

PADD : un pari risqué

PaddLors du conseil municipal du 29 juin, le PADD (Plan d’Aménagement et de Developpement Durables), qui fixe les grandes orientations de la commune en matière d’aménagement et d’urbanisme, a fait l’objet d’un débat. Voici l’intervention d’Alain Lamour.

« Sur la partie générale du PADD, nous approuvons les objectifs. Qui pourrait s’opposer à une ville agréable, fonctionnelle, à taille humaine, active, mobile et exemplaire. Avec quelques vœux pieux : par exemple, tout le monde souhaite développer le commerce de proximité, mais tout le monde continue d’aller faire ses courses au supermarché.

Nous émettons juste une réserve sur les smart meter, les compteurs d’électricité intelligents qui soulèvent quelques questions quant à la confidentialité des données de la vie privée et à la pollution des ondes électromagnétiques. Et nous constatons que vous vous vous ralliez aux objectifs de densification que vous avez tellement combattus, mais que la loi nous impose.

En revanche, vos objectifs chiffrés se révèlent plus contestables. Pourquoi ? Les objectifs d’évolution de la population et des logements sont ceux du PLU actuel avec dix ans de retard et un pourcentage de logements sociaux réduits de 25 à 20 %. Vous faite un double pari : sur le taux de logements sociaux et sur l’échéance.

D’abord vous pariez que le taux de logements sociaux restera de 20 %. Rien n’est moins sûr. Le taux de 25 % pourrait être rétabli à la fin de l’engagement triennal, d’autant que la fusion de l’agglomération avec l’Arpajonnais change la donne, les communes de l’Arpajonnais n’étant pas spécialement de bons élèves en matière de logements sociaux. Cela dépend de paramètres que vous ne maîtrisez pas. Et le gouvernement hausse le ton dans ce domaine. Sylvie Pinel, ministre du Logement, et Manuel Valls ont récemment appelé les préfets à mobiliser le foncier d’État pour construire des logements sociaux.

Vous faites également le pari sur un changement de majorité en 2017. Ce n’est pas un pari bien risqué. Mais, souvenez-vous tout de même que la loi SRU votée par le gouvernement de gauche de Lionel Jospin n’a jamais été remise en cause sous les présidences de droite de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. Et pour cause, les élus de droite comme de gauche ont compris qu’il fallait construire du logement social.

Quant aux dix ans supplémentaires que vous espérez grignoter sur le respect de la loi SRU, là encore, vous faites le pari que la préfecture l’acceptera.

Pari dangereux qui pourrait coûter très cher à la commune en termes de pénalités. Les chiffres que vous affichez nous montrent que vous ne tiendrez pas ces engagements. Dans la présentation que vous avez faite lors de la réunion publique, vous annoncez une moyenne de 44 logements par an. A 50 % de logements sociaux, cela représente 22 logements sociaux par an, donc 66 tous les trois ans : on est bien loin des 92 de l’engagement triennal actuel et qui vont augmenter lors du prochain engagement triennal.

Ceci aura des répercussions sur la pénalité, qui peut aller jusqu’à 10 % du budget de fonctionnement. La ville de Linas a ainsi vu sa pénalité augmenter de 262 % pour non respect de l’engagement triennal. A terme, votre PLU nous mène à une hausse des impôts, rien que pour payer les pénalités. Encore faut-il qu’il soit approuvé par la Préfecture. Dans l’état actuel, rien n’est moins sûr.

Pendant ce temps, vous continuez à mettre en œuvre le PLU que nous avons conçu. Après avoir éreinté notre PLU pendant toute la campagne électorale, vous le mettez en œuvre tranquillement, tout en en concevant un nouveau qui ne verra jamais le jour. Mais après tout, tant mieux pour Longpont, si le PLU actuel nous permet d’éviter les pénalités et de construire les logements dont nos jeunes, nos anciens et tous ceux qui peinent à trouver une habitation décente ont besoin. Mais que d’énergie et d’argent dépensés, sans doute pour rien. »

 

La majorité salue les principales réalisations de notre mandat

« Depuis près de 2 ans, les Longipontains ont pu apprécier les bénéfices de ce rattachement » au Val d’Orge, écrit Philippe Hamon dans le journal de l’Agglo. « Le centre bourg a été rénové et un programme de réfection des rues a été lancé. » Après avoir étrillé notre mandat, notre nouveau maire ne tarit plus d’éloges sur notre action. Après les lauriers tressés sur l’Espace communal Jean Ferrat lors de l’inauguration, c’est maintenant le Val d’Orge qu’il encense. Personne n’a oublié que, dans l’opposition, il avait tout fait pour contrecarrer notre entrée dans le Val d’Orge, jusqu’à vouloir nous entraîner vers Europ’Essonne appelée aujourd’hui à être englobée dans une intercommunalité de 800 000 habitants…

Après la dispense d’aire d’accueil des gens du voyage, le Val d’Orge vient de nous retirer une belle épine du pied. L’engagement triennal qui définit le nombre de logements sociaux à construire pour fin 2016 vient d’être réduit de 122 à 92. Toutes les communes du Val d’Orge se voient fixer un objectif de 20 % de logements sociaux (et non 25 %), eu égard aux efforts importants fournis par certaines villes. C’est une bonne nouvelle pour les Longipontains. L’engagement paraît tenable, ce qui nous évitera une lourde pénalité. Encore ne faut-il pas traîner des pieds. Nous serons vigilants sur ce point.

 

Merci Delphine !

Après 16 ans passés au service de Longpont, Delphine Antonetti a décidé de prendre un peu de recul, pour se consacrer davantage à sa carrière professionnelle et à sa famille. Elle cède donc la main à Alain Lamour pour diriger l’opposition et mener les combats futurs. Elle continue à travailler avec nous au sein du conseil municipal. Un grand merci à Delphine pour cet investissement sans faille et le mandat 2008-2014, l’un des plus prolifiques pour notre commune.

Expression des élus d’Ensemble pour Longpont parue dans le VAL d’octobre 2014