Archive for Démocratie

Ensemble Pour Longpont se renouvelle

EPL change son bureau et a, depuis novembre, un nouveau président, Pierre VIBET, qui a l’honneur de remplacer Alain LAMOUR. Celui-ci reste toutefois au Conseil d’Administration.

Pierre VIBET

Par ailleurs EPL se renforce régulièrement par l’adhésion de nouveaux membres volontaires, dans le but de faire grandir et progresser cette équipe, entre autres par le lancement de nombreux groupes de travail de démocratie participative, auxquels de plus en plus de longipontains adhèrent.

Un grand merci à Alain pour tout le travail accompli à EPL, travail qu’il poursuit avec autant d’énergie sous une forme différente, en tant que Maire de notre commune, et bonne continuation à Pierre.

Des ateliers pour construire ensemble

Construire ensemble l’avenir de Longpont. Telle est l’ambition de la nouvelle équipe municipale. Plusieurs ateliers, rassemblant habitants et élus, travaillent d’ores et déjà autour de thèmes comme la propreté, les déplacements doux, l’énergie. En matière d’urbanisme, un groupe va se pencher sur le projet d’urbanisation de Biron (Guiperreux), un autre sur l’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) le long de la RN20 dans le quartier des Échassons. Samedi dernier, à l’occasion de la réunion publique du Centre, un nouvel atelier a été décidé pour réfléchir sur la rue de Paris et la rue Darier.

Dimanche 14 mai : Lancement du ciné club et de la démarche participative

UnknownDimanche 14 mai à 15h, projection du film “Demain” sous le chapiteau au gymnase des Garences. Cette première séance du ciné club proposée par la municipalité sera suivie d’un débat et du lancement de la démarche participative. Cette dernière vise à associer les habitants dans la construction des décisions sur des thèmes précis. Nous vous attendons nombreux !

Merci ! Dimanche prochain, on continue !

IMG_6498Dimanche dernier, vous nous avez placés largement en tête du scrutin municipal et nous vous en remercions. Notre travail de fond, notre projet et notre équipe ont convaincu une majorité des électeurs.

Dimanche prochain, nous vous invitons à confirmer et amplifier ce score du premier tour, pour nous donner les moyens de mettre en œuvre ce projet pour relever Longpont.

Dallas-sur-Orge, suite et fin

echo12-bat_page_1La triste série Dallas-sur-Orge s’achève : une ultime démission d’un conseiller municipal de la majorité conduit à la dissolution du conseil. Une dissolution qui aurait pu intervenir deux mois plus tôt si certain(e)s n’avaient pas trainé des pieds.

Nous attendons maintenant les dates des prochaines élections qui doivent intervenir dans un délai maximum de trois mois. L’équipe d’Ensemble pour Longpont est prête.

Retrouvez la version numérique de L’Echo du Coquelicot n°12 dont la distribution a commencé.

Stop, ça suffit maintenant !

C’est le énième épisode d’une mauvaise série qui n’a que trop duré. Le maire vient de retirer toutes ses délégations au chef de file du Groupe Transparence et Démocratie. Il faut dire que ce dernier avait réclamé sa tête par voie de presse.

La commune et la mairie sont maintenant paralysées. La preuve ? C’est la Chambre Régionale des Comptes qui va élaborer le budget, puisque celui proposé par la municipalité a été rejeté. Le groupe Transparence et Démocratie a voulu faire croire qu’il disposait d’un budget alternatif ne prévoyant que 10 % d’augmentation des impôts. Qui aurait pu refuser ? Il s’agissait en réalité d’un bluff, d’autant plus qu’un conseil municipal spécial budget aurait pu se tenir avant la date limite du 30 avril.

Les deux groupes de la majorité ont reconnu et démontré leur incompétence et leur incapacité à gérer la ville dans une période financière compliquée, du fait du désengagement de l’État. À leur laisser aller financier, s’ajoute leur haine permanente qui a des conséquences.

Les Longipontains n’ont plus à payer l’amateurisme et le manque de sérieux de cette majorité aujourd’hui devenue dangereuse pour la commune. Il est grand temps que ces élus tirent les conséquences de leurs deux années de spectacle ubuesque et lamentable en ayant l’honnêteté républicaine de revenir à de nouvelles élections. Longpont a assez perdu de temps. Ça suffit maintenant !

Expression des élus d’Ensemble pour Longpont sur le site de la mairie

Deux ans perdus pour Longpont !

Que retenir des deux ans de mandat de l’équipe municipale ?

  • Culture : création de Dallas-sur-Orge, série politico-infantile des élus de la majorité qui se déchirent, la “nouvelle gouvernance” promise dans le programme.
  • Urbanisme : révision inutile et coûteuse du PLU à visée clientéliste ; réduction du nombre de logements sur les Folies Sud à proximité de la propriété du maire compensée par une hausse aux Hauts Buards.
  • Social : transformation du CCAS en agence de voyage entre amis.
  • École : promesse non tenue de changer les rythmes scolaires, quasi disparition des nouvelles activités périscolaires.
  • Finances : audit confié à un cabinet plus que douteux, abandonné.
  • Patrimoine : place des Combattants à l’abandon, projet Grange aux Dîmes abandonné.
  • Transport : néant
  • Modification des horaires de l’agence postale : néant.
  • Médiathèque et centre culturel sur les Salaisons : néant.
  • Développement de l’e-administration : néant.

Et le pire est devant nous. Lors de ses vœux aux acteurs économiques, le maire a annoncé l’austérité en précisant que ceux qui se plaignent que les rues sont sales ne doivent pas s’attendre à voir les choses s’améliorer. Au moins, c’est clair…

Expression du groupe Ensemble pour Lonpont VAL n° 129

Comment le maire de Longpont peut-il encore administrer la ville ?

Le conseil municipal de vendredi dernier l’a confirmé : le maire de Longpont-sur-Orge n’a plus de majorité. Les trois points les plus importants à l’ordre du jour n’ont pas été adoptés : deux d’entre eux (l’adhésion à la Sorgem et la modification du PLU) ont été retirés de l’ordre du jour, car le maire a compris qu’il n’aurait pas de majorité ; celui sur le budget a été rejeté faute de majorité.

Les invectives lancées au sein de la majorité témoignent de l’importance de la fracture. Désormais, comment le maire de Longpont peut-il encore administrer la ville ? Les Longipontains n’ont pas à payer le prix des querelles au sein de la majorité.

La majorité s’effondre

Hier soir au conseil municipal, des élus de la majorité ont annoncé la création d’un groupe dissident. Ce qui revient à dire que le maire n’a plus de majorité : la ville est désormais ingouvernable.

Les élus dissidents ont dénoncé :

–  des “propos sexistes, insultants et orduriers tenus par certains autres de leurs collègues” à l’égard de certaines femmes de la majorité,
– les absences répétées du maire et son incapacité à gérer son équipe et la municipalité ;
– l’absence de démocratie, les commissions ne se réunissant quasiment jamais.
Enfin, ils ont demandé que les compétences déléguées au maire par le conseil municipal lui soient retirées, ce qui revient à lui retirer tout pouvoir.
Depuis  le début du mandat, nous avons dénoncé cette majorité, soi disant “Unie pour Longpont”, en fait “unie pour nous battre”. Les Longipontains ont été bernés.

Modification du PLU : + 21 % de logements en douce

Quelle discrétion ! Pour une majorité si soucieuse d’associer les habitants à ses décisions, la modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) s’est effectuée en toute discrétion : le service minimum en matière de communication.

Et pour cause ! Non contente de mettre en œuvre notre PLU qu’elle a tant décrié, la majorité prend ses aises concernant le nombre de logements prévus : ce que démontrent les chiffres d’un document discrètement publié sur le site Internet de la mairie, 10 jours avant la fin de l’enquête publique, et ceux parfois contradictoires du dossier d’enquête.

 

Jugez plutôt.

  • Secteur voie des Roches 1 : 37 logements (100 % social) contre 15 prévus dans notre PLU.
  • Secteur Les Buards : 112 logements (dont 60 sociaux) contre 80 (dont 40 sociaux) prévus dans notre PLU.

 

L’augmentation du nombre de logements sociaux dans ces nouvelles zones ouvertes à l’urbanisation compenserait-elle opportunément la baisse de celui sur les Folies Sud, à proximité de l’habitation du maire : 80 logements dont 28 sociaux, contre 100 (dont 50 sociaux) initialement prévus dans notre PLU ?

 

Doit-on s’attendre à une hausse des logements sociaux dans d’autres parties de la ville pour que la promesse du maire de diviser par deux le nombre de ceux prévus autour de l’école Jean Ferrat soit tenue ? Plus généralement s’agit-il “d’épargner” le sud de la commune, fief électoral de la majorité (plus d’un tiers des conseillers municipaux de la majorité y habitent) ? On peut s’interroger en voyant le nombre de logements augmenter sur le secteur des Frileuses, et le taux de logements sociaux baisser.

 

Au total, on passe de 335 logements, dont 195 sociaux, prévus dans notre PLU, à 405 logements, dont 211 sociaux, après la modification de PLU engagée par la majorité qui nous accusait de vouloir urbaniser à outrance…

Expression d’EPL VAL n°124

Eau potable : la gestion publique plébiscitée

The Last Drop. Concept of water loss.Sur 7 313 cartes validées, la régie publique de l’eau l’emporte à 78 %. Elle est majoritaire dans les dix communes de l’agglomération avec un score oscillant entre 61 et 89 %. C’est au tour des élus de se prononcer par un vote le 24 juin prochain, à l’occasion du conseil d’agglomération. Nous serons très vigilants sur le vote de nos deux élus à l’Agglo (le maire et son adjointe à la culture) qui ont publiquement pris parti pour une gestion privée. Tiendront-ils compte de l’avis très largement majoritaire des habitants du Val d’Orge ?

Départementales 1er tour : le Front national progresse à nouveau

Retrouvez les résultats, bureau de vote par bureau de vote, du 1er tour des départementales à Longpont-sur-Orge en cliquant sur Départementales20151ertour.

La majorité pavoise en les interprétant comme un signe de confiance des Longipontains à son égard. C’est de bonne guerre. Mais l’analyse est un peu juste. Outre qu’elle occulte complètement les facteurs nationaux qui ont largement pesé, elle oublie le fait majeur de cet élection : le Front National progresse en voix et en pourcentage (supérieur à la moyenne nationale), par rapport aux élections européennes. Il s’agit de son meilleur score jamais réalisé à Longpont en pourcentage. De quoi inquiéter tous les démocrates.

La majorité proche de l’implosion

Hier soir, 2 février, ils n’étaient que 10 élus sur 22 de la majorité au conseil municipal, loin des 15 nécessaires pour tenir la séance. C’est la 2e fois que cela se produit en moins d’un an : cette fois-ci, nous avons refusé de siéger, estimant que nous n’avions pas à pallier les divisions de la majorité.

Ces élus absents ont volontairement boycotté le conseil, ne donnant même pas de pouvoir à leurs collègues. Dix mois après les élections, la majorité est proche de l’implosion.

Continuons à être Charlie

Maladroit, indigne, indécent : quel adjectif choisir pour qualifier les vœux à la population du 9 janvier dernier ? Deux heures après l’assaut des forces de l’ordre contre les djihadistes et la découverte de 4 otages assassinés, la cérémonie s’est ouverte, musique hurlante, sur…  du french cancan. Il a fallu attendre 25 minutes avant que Philippe Hamon invite l’assistance à une minute de silence. Certains, indignés, avaient quitté les lieux. Nous sommes restés eu égard à notre devoir d’élus.

Quasiment toutes les municipalités ont transformé leur cérémonie de vœux en un moment pour se recueillir ou tout simplement se rencontrer et partager une émotion qui nous a tous étreints, quels que soient nos origines, nos milieux sociaux, nos convictions religieuses, politiques ou philosophiques…

Après le temps légitime et nécessaire de l’émotion, nous devons aujourd’hui retrouver celui de la raison, pour comprendre, sans tabou, comment des jeunes Français ont pu se transformer en barbares fanatiques ; pour retrouver au quotidien, dans nos paroles et nos actes, le sens des mots liberté, égalité, fraternité, laïcité ; pour stopper la récupération faite par certains visant à détruire les fondements de la République.

Dès le 7 janvier, nous avons proposé au maire de réunir le conseil municipal en urgence pour voter un texte qui, entre autres, condamnait les amalgames déjà à l’œuvre conduisant à rejeter des Français sous prétexte de leur conviction religieuse. Nous avons également proposé d’associer la population à cette séance du conseil municipal. Philippe Hamon a écarté toutes ces propositions estimant que la minute de silence aux vœux était suffisante. Ce n’est que partie remise. Nous re-proposerons  ce texte au prochain conseil municipal. Le sursaut républicain nous concerne tous.

Expression des élus parue dans le dernier VAL

EPL en action

Nous nous sommes engagés à donner la parole aux Longipontains en organisant des débats sur des thèmes de la vie quotidienne. C’est chose faite avec, le 28 novembre, un échange sur la fusion des agglomérations. Alors qu’elle appelle les Longipontains à pétitionner contre, la majorité n’a pas daigné organiser une seule réunion publique sur un sujet si peu important.

Une soixantaine de personnes ont répondu présent. Deux propositions alternatives au NON voté par notre groupe (avec la majorité) sur la carte proposée par le Préfet de région, ont émergé : une agglomération rassemblant de façon cohérente les 35 communes du SIVOA ; la carte proposée par le Préfet de région mais limitée aux frontières de l’Essonne. Ces propositions contrastent avec le conservatisme de la majorité : nous n’avons aucun bénéfice à attendre d’un Val d’Orge replié sur lui-même, faible et isolé des fusions voisines inévitables.

Un autre sujet mériterait d’être débattu au moins avec les élus qui représentent la population : l’eau potable. L’agglomération doit choisir entre le système actuel avec une gestion de l’eau confiée à une entreprise privée ou le retour à une gestion publique. Au cours de la campagne, nous avons pris position pour la gestion publique, la majorité n’a même pas évoqué le sujet. Malgré nos demandes répétées, aucun point d’information sur le sujet n’était inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal du 8 décembre. La majorité s’apprête donc à voter au conseil d’agglomération une décision qui nous engage sur une vingtaine d’années, sans que les élus d’opposition, qui représentent 48 % des Longipontains, en soient informés.

Pour finir, nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année, avec une pensée particulière pour celles et ceux éprouvés par la vie, pour qui cette période est souvent difficile à vivre.

Expression du Groupe Ensemble pour Longpont dans le VAL de janvier

« Older Entries