Archive for Cadre de vie

Ensemble Pour Longpont se renouvelle

EPL change son bureau et a, depuis novembre, un nouveau président, Pierre VIBET, qui a l’honneur de remplacer Alain LAMOUR. Celui-ci reste toutefois au Conseil d’Administration.

Pierre VIBET

Par ailleurs EPL se renforce régulièrement par l’adhésion de nouveaux membres volontaires, dans le but de faire grandir et progresser cette équipe, entre autres par le lancement de nombreux groupes de travail de démocratie participative, auxquels de plus en plus de longipontains adhèrent.

Un grand merci à Alain pour tout le travail accompli à EPL, travail qu’il poursuit avec autant d’énergie sous une forme différente, en tant que Maire de notre commune, et bonne continuation à Pierre.

Des ateliers pour construire ensemble

Construire ensemble l’avenir de Longpont. Telle est l’ambition de la nouvelle équipe municipale. Plusieurs ateliers, rassemblant habitants et élus, travaillent d’ores et déjà autour de thèmes comme la propreté, les déplacements doux, l’énergie. En matière d’urbanisme, un groupe va se pencher sur le projet d’urbanisation de Biron (Guiperreux), un autre sur l’OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) le long de la RN20 dans le quartier des Échassons. Samedi dernier, à l’occasion de la réunion publique du Centre, un nouvel atelier a été décidé pour réfléchir sur la rue de Paris et la rue Darier.

Logements sociaux : comment ça marche ?

IMG_3391Pourquoi faut-il construire davantage que 25 % de logements sociaux dans les nouvelles opérations à Longpont ? Qui est éligible aux logements sociaux ? Quel type d’habitat est aujourd’hui construit ? Tout ce qu’il faut savoir sur les logements sociaux se trouve sur notre chaîne Youtube TV Coquelicot ou sur notre site, rubrique TV Coquelicot.

 

Ensemble relevons Longpont !

echo11-copie_page_1Pendant que certains s’accrochent à leur poste d’élu du conseil municipal, nous poursuivons notre travail sur un projet alternatif capable de redresser les finances de la commune sans augmenter les impôts. Un projet que nous allons enrichir en partant à votre rencontre dans les jours qui viennent. Retrouvez la version numérique de L’Écho du coquelicot n°11

Deux ans perdus pour Longpont !

Que retenir des deux ans de mandat de l’équipe municipale ?

  • Culture : création de Dallas-sur-Orge, série politico-infantile des élus de la majorité qui se déchirent, la “nouvelle gouvernance” promise dans le programme.
  • Urbanisme : révision inutile et coûteuse du PLU à visée clientéliste ; réduction du nombre de logements sur les Folies Sud à proximité de la propriété du maire compensée par une hausse aux Hauts Buards.
  • Social : transformation du CCAS en agence de voyage entre amis.
  • École : promesse non tenue de changer les rythmes scolaires, quasi disparition des nouvelles activités périscolaires.
  • Finances : audit confié à un cabinet plus que douteux, abandonné.
  • Patrimoine : place des Combattants à l’abandon, projet Grange aux Dîmes abandonné.
  • Transport : néant
  • Modification des horaires de l’agence postale : néant.
  • Médiathèque et centre culturel sur les Salaisons : néant.
  • Développement de l’e-administration : néant.

Et le pire est devant nous. Lors de ses vœux aux acteurs économiques, le maire a annoncé l’austérité en précisant que ceux qui se plaignent que les rues sont sales ne doivent pas s’attendre à voir les choses s’améliorer. Au moins, c’est clair…

Expression du groupe Ensemble pour Lonpont VAL n° 129

PADD : un pari risqué

PaddLors du conseil municipal du 29 juin, le PADD (Plan d’Aménagement et de Developpement Durables), qui fixe les grandes orientations de la commune en matière d’aménagement et d’urbanisme, a fait l’objet d’un débat. Voici l’intervention d’Alain Lamour.

« Sur la partie générale du PADD, nous approuvons les objectifs. Qui pourrait s’opposer à une ville agréable, fonctionnelle, à taille humaine, active, mobile et exemplaire. Avec quelques vœux pieux : par exemple, tout le monde souhaite développer le commerce de proximité, mais tout le monde continue d’aller faire ses courses au supermarché.

Nous émettons juste une réserve sur les smart meter, les compteurs d’électricité intelligents qui soulèvent quelques questions quant à la confidentialité des données de la vie privée et à la pollution des ondes électromagnétiques. Et nous constatons que vous vous vous ralliez aux objectifs de densification que vous avez tellement combattus, mais que la loi nous impose.

En revanche, vos objectifs chiffrés se révèlent plus contestables. Pourquoi ? Les objectifs d’évolution de la population et des logements sont ceux du PLU actuel avec dix ans de retard et un pourcentage de logements sociaux réduits de 25 à 20 %. Vous faite un double pari : sur le taux de logements sociaux et sur l’échéance.

D’abord vous pariez que le taux de logements sociaux restera de 20 %. Rien n’est moins sûr. Le taux de 25 % pourrait être rétabli à la fin de l’engagement triennal, d’autant que la fusion de l’agglomération avec l’Arpajonnais change la donne, les communes de l’Arpajonnais n’étant pas spécialement de bons élèves en matière de logements sociaux. Cela dépend de paramètres que vous ne maîtrisez pas. Et le gouvernement hausse le ton dans ce domaine. Sylvie Pinel, ministre du Logement, et Manuel Valls ont récemment appelé les préfets à mobiliser le foncier d’État pour construire des logements sociaux.

Vous faites également le pari sur un changement de majorité en 2017. Ce n’est pas un pari bien risqué. Mais, souvenez-vous tout de même que la loi SRU votée par le gouvernement de gauche de Lionel Jospin n’a jamais été remise en cause sous les présidences de droite de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy. Et pour cause, les élus de droite comme de gauche ont compris qu’il fallait construire du logement social.

Quant aux dix ans supplémentaires que vous espérez grignoter sur le respect de la loi SRU, là encore, vous faites le pari que la préfecture l’acceptera.

Pari dangereux qui pourrait coûter très cher à la commune en termes de pénalités. Les chiffres que vous affichez nous montrent que vous ne tiendrez pas ces engagements. Dans la présentation que vous avez faite lors de la réunion publique, vous annoncez une moyenne de 44 logements par an. A 50 % de logements sociaux, cela représente 22 logements sociaux par an, donc 66 tous les trois ans : on est bien loin des 92 de l’engagement triennal actuel et qui vont augmenter lors du prochain engagement triennal.

Ceci aura des répercussions sur la pénalité, qui peut aller jusqu’à 10 % du budget de fonctionnement. La ville de Linas a ainsi vu sa pénalité augmenter de 262 % pour non respect de l’engagement triennal. A terme, votre PLU nous mène à une hausse des impôts, rien que pour payer les pénalités. Encore faut-il qu’il soit approuvé par la Préfecture. Dans l’état actuel, rien n’est moins sûr.

Pendant ce temps, vous continuez à mettre en œuvre le PLU que nous avons conçu. Après avoir éreinté notre PLU pendant toute la campagne électorale, vous le mettez en œuvre tranquillement, tout en en concevant un nouveau qui ne verra jamais le jour. Mais après tout, tant mieux pour Longpont, si le PLU actuel nous permet d’éviter les pénalités et de construire les logements dont nos jeunes, nos anciens et tous ceux qui peinent à trouver une habitation décente ont besoin. Mais que d’énergie et d’argent dépensés, sans doute pour rien. »

 

Eau potable : la gestion publique plébiscitée

The Last Drop. Concept of water loss.Sur 7 313 cartes validées, la régie publique de l’eau l’emporte à 78 %. Elle est majoritaire dans les dix communes de l’agglomération avec un score oscillant entre 61 et 89 %. C’est au tour des élus de se prononcer par un vote le 24 juin prochain, à l’occasion du conseil d’agglomération. Nous serons très vigilants sur le vote de nos deux élus à l’Agglo (le maire et son adjointe à la culture) qui ont publiquement pris parti pour une gestion privée. Tiendront-ils compte de l’avis très largement majoritaire des habitants du Val d’Orge ?

Prairie de la Chartre : une implantation inquiétante

LP10-6-15prairiechartreAu bout du chemin de la Prairie de la Chartre, au sud de la commune, un vaste terrain en zone naturelle acquis par donation est en cours de remblaiement avec divers déchets de démolition. La municipalité semble impuissante, comme en témoigne cet Article du Parisien. Là encore, après avoir affiché une attitude pour le moins complaisante sur le sujet pendant la campagne électorale, la majorité est rattrapée par la réalité.

Notre volontarisme en matière de lutte contre les implantations illégales n’est plus à démontrer. Loin de toute polémique, le groupe des élus d’Ensemble pour Longpont soutient et soutiendra toutes les initiatives prises par la municipalité pour lutter contre ce phénomène spécifique à Longpont.

Non aux fermetures de classes !

FullSizeRender

Les parents d’élèves et les élus étaient réunis ce matin devant l’école Jean Ferrat pour protester contre les fermetures d’une classe de la maternelle Lormoy et d’une classe de l’élémentaire Échassons. Par ailleurs, la direction académique a refusé d’ouvrir une classe supplémentaire à Jean Ferrat. Systématiquement, la direction académique a minimisé les prévisions d’effectifs. Résultat : deux fermetures de classe et un refus d’ouverture, alors que globalement Longpont scolarisera davantage d’enfants à la rentrée 2015 que l’année dernière. N’hésitez pas à signer la pétition disponible à la mairie ou auprès des parents d’élèves.

Vidéo-protection : inutile et coûteux

L261007_HD01516189Nous avons voté contre le budget 2015, notamment en raison des investissements prévus dans la vidéo-protection : 150 000 euros pour la seule année 2015. Et également parce que c’est inutile, comme en témoigne ce qu’écrivait le commissaire d’Arpajon dans le VAL n° 101 : “Compte tenu de la nature de l’insécurité à Longpont, la vidéo protection représenterait un investissement important pour un retour très faible. Par exemple, elle n’a aucun effet sur les cambriolages qui représentent l’essentiel des faits dans votre commune. Contrairement aux idées reçues, la video-protection n’apporte pas de solutions miracles. Pour qu’elle soit réellement efficace, il faut un opérateur derrière la caméra non seulement pour donner l’alerte en cas de délit, mais également pour orienter la caméra au bon moment vers le délinquant. Sans compter qu’avec le développement de cette technologie, la plupart des délinquant agissent désormais cagoulés ou avec une capuche qui masque le visage.”

Retrouvez l’article du Parisien d’aujourd’hui qui porte sur ce sujet Le Parisien-24-4-15videoprotection

PLU c’est gros…

Ils ont tout promis, TOUT ! Au cours des 4 réunions publiques sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme), il vous suffisait de lever la main et le maire ou son conseiller délégué au PLU accédait à vos désirs : réduction du nombre de logements, diminution du pourcentage de logements sociaux, déplacement d’un espace réservé pour un parking… « Tout est possible ! » a lancé Philippe Hamon à Guiperreux. Hallucinant !

Habilement, la majorité a choisi d’organiser les réunions par quartier. Ce qui permet de tout promettre sans que les contradictions apparaissent. Exemple : au Centre, on promet de réduire la hauteur des habitations et, en échange, de densifier à… Guiperreux. À Guiperreux, le maire réduit de près de la moitié le nombre de logements sur le programme de Biron, raye d’un trait de plume le projet des Douvières, réduit de moitié celui de la Guayère…

Si toutes ces promesses sont intégrées dans le PLU, il sera rejeté par le Préfet qui a le dernier mot. Et le maire reviendra devant la population en dénonçant ce “méchant préfet” qui ne tient pas compte de la volonté des Longipontains. Peut-être même mobilisera-t-il la population ?

Philippe Hamon sait très bien qu’il ne peut pas tenir ses promesses. En fait de consultation de la population, il s’agit d’une manipulation grossière avec la cohorte de mensonges qui l’accompagne. Des pratiques que Philippe Hamon a eu le temps de roder pendant deux mandats dans l’opposition. Il oublie que les mensonges et les promesses non tenues ne prêtent pas à conséquence dans l’opposition, mais qu’ils vous rattrapent un jour ou l’autre quand vous êtes maire.

Nous avons assisté à toutes les réunions, nous avons noté soigneusement toutes les promesses faites et nous prenons rendez-vous avec vous tous au moment de la présentation du nouveau PLU. Pour demander des comptes.

Expression des élus d’EPL dans le VAL n°117

28 novembre : Débat sur la fusion des agglomérations

Vendredi 28 novembre à 20h 30, salle des Échassons, Ensemble pour Longpont organise une réunion publique d’information et de débat sur les conséquences de la fusion des agglomérations pour Longpont. Dans quel contexte s’inscrit cette fusion ? Qu’est-ce que cela peut changer sur notre vie quotidienne ? Existe-t-il des alternatives au “Grand Evry” qui nous est proposé ? Le débat est ouvert.

Folies : le changement dans la continuité

Après avoir tant décrié notre projet sur le secteur des Folies, la majorité a présenté sa copie hier, jeudi 26 septembre. Une copie quasiment identique. On déplace un bloc d’un endroit à un autre, les mécontents deviennent contents et inversement. Interpellé par un riverain qui trouve excessif le nombre de logements (80), M. Hamon s’est réfugié derrière la loi qui impose une densification pour éviter l’étalement urbain et le grignotage des terres agricoles. Exactement le genre d’arguments que nous avancions et qu’il réfutait. Et ce n’est pas fini : la révision du PLU va nous montrer ce que deviennent les promesses de M. Hamon à l’épreuve de la réalité et des faits. Petit à petit, le masque tombe.

Jeudi 24 septembre 19h : réunion publique sur le secteur des Folies

Jeudi 24 septembre à 19h, salle du conseil, la municipalité organise une réunion publique sur le secteur des Folies. Rappelons que le PLU adopté en janvier dernier prévoyait la construction de 80 logements dont 40 sociaux. Ces derniers devaient nous permettre de tenir l’engagement pris auprès de la Préfecture de construire 122 logements sociaux avant la fin 2016. La nouvelle municipalité a stoppé le projet et doit donc présenter ce jeudi ses intentions dans ce secteur. Wait and see…