Budget : panne de confiance

Pour son premier budget, la majorité a une nouvelle fois montré au grand jour son “unité” : deux de ses conseillers se sont en effet abstenus, critiquant violemment l’absence de vision, de réelles économies dans le budget de fonctionnement, la chute de l’autofinancement et le peu d’intérêt manifesté par leurs collègues sur le sujet.

Le budget traduit en chiffres la politique de la commune. Son vote s’assimile donc à un vote de confiance envers l’équipe qui la dirige. Nous avons voté contre. L’abstention de deux conseillers de la majorité n’a donc rien d’anodin. Elle montre bien la fracture persistante dans l’équipe municipale qui devrait faire réfléchir notre maire.

Au lieu de cela, ce dernier pavoise, fort des résultats des élections départementales auxquelles il a participé en tant que suppléant. C’est de bonne guerre. Mais de là à transformer le bon résultat de son binôme en plébiscite personnel des Longipontains… il n’y a qu’un pas qu’il n’hésite pas à franchir.

Pourtant, il devrait regarder les résultats d’un peu plus près. D’abord, son binôme a bénéficié du vote de rejet de la politique menée par le gouvernement. Ensuite, le taux d’abstention à Longpont (plus de 55 %) est supérieur de 5 points à celui de la moyenne nationale, ce qui relativise immédiatement l’ampleur du résultat. Enfin, le score du Front National au premier tour (près de 28 %) est, lui aussi, supérieur au niveau national. Un score qui interroge et inquiète tous les Républicains.

Reste une question : pourquoi notre maire s’est-il présenté aux élections départementales, lui qui ne cesse de répéter que seul l’avenir de Longpont l’intéresse ? L’appétit politique viendrait-il en mangeant ?

Expression d’Ensemble pour Longpont dans le dernier VAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *